Au confins des plateaux du Livradois

- Un peu d'Histoire -

Quatre importants châteaux
furent construits aux 11 et 12e siècles

  1. Chomelix le Haut, aujourd’hui totalement détruit

  2. Chomelix Le Bas, dont il reste les vestiges d’une tour

  3. Sereys, plusieurs fois détruit et remanié

  4. Arzon dont les imposantes ruines dominent le ruisseau l’Arzon

927 : premières traces de Chomelix

  • Chomelix vient du latin "Chalmelis" qui signifie "chemin des eaux", caractéristique typique de la commune , traversée par plusieurs petits ruisseaux et par deux rivières : l’Arzon et la Chamalière et où les sources sont nombreuses.
  • Quelques vestiges de l’époque mégalithique (menhir du Monteil) et de l’époque romaine (milliaires des voies Bolène et du Chemin de César, poteries, bijoux, monnaies …) attestent d’une vie sur la commune depuis la plus haute antiquité.

Le Moyen-Age fut particulièrement riche

Durant très longtemps, Chomelix le Haut et Chomelix le Bas furent des villages fortifiés, indépendants, ... et même ennemis. En atteste les guerres désastreuses que se sont livrés à plusieurs reprises les seigneurs de Chomelix le Haut et le Bas

Le prieuré de Chomelix fut longtemps dépendant de l’abbaye de la Chaise-Dieu.

Jusqu’en 1374, deux moines y résident puis, ne pouvant plus assurer leurs fonctions faute de moyens (forte mortalité, guerres), ils regagnent la maison mère. En 1643, le prieuré est directement rattaché à la Chaise-Dieu.
Actuellement, une association regroupant tous les sites Casadéens en Europe a vu le jour, dans le but de promouvoir le développement touristique et culturel de ces sites.

Chomelix a longtemps été un point de passage des pélerins de St Jacques de Compostelle en direction du Puy-en-Velay venant de l’Est. En atteste 2 coquilles St Jacques qui ornent les murs de l’église ainsi que les registres de l’hôpital.